Soyez raisonnable en ce qui concerne les dents de sagesse

oral-b products
ovelay
oral-b products
headerfirst headersecond headersecond
   
Arrow Left Retour au filtre
   
oral-b products
buynowheaderfirst buynowheadersecond
oral-b products
headerfirst headersecond
oral-b products
headerfirst headersecond
patient getting a cleaning

Les dents de sagesse, également appelées troisièmes molaires, sont les dernières dents situées au fond de la bouche. Mais tout le monde n’a pas de dents de sagesse, et ce pour des raisons diverses.

Pour beaucoup, les dents de sagesse poussent entre 17 et 25 ans, et ne posent pas de problèmes. Pour d’autres, elles deviennent incluses, ce qui signifie qu’elles restent coincées sous la mâchoire et ne peuvent pas pousser. Mais ce n’est pas toujours une mauvaise chose car cela n’entraîne pas toujours de symptômes ou de douleurs et restent souvent dans la mâchoire à vie.
Mais dans certains cas, ces dents sont sources de problèmes. Il se peut que vous ayez des rougeurs et une inflammation ainsi que des douleurs maxillaires, des maux de tête et un goût étrange lorsque vous croquez quelque chose près de la zone où se trouve la dent.
Les dents de sagesse sont un reliquat des premiers hommes dont l’alimentation était plus primitive que la nôtre et qui avaient besoin de plus de dents. L’homme d’aujourd’hui a des mâchoires plus petites et beaucoup d’entre nous n’ont pas assez de place pour ces dents qui poussent en dernier. Lorsque les dents de sagesse tentent de sortir, elle peuvent pousser sur d'autres dents et interférer avec les travaux d’orthodontie. D’autre part, une dent de sagesse partiellement sortie peut favoriser la prolifération des bactéries, et l'accumulation bactérienne peut donner lieu à une maladie gingivale.
Même si les dents de sagesse incluses ne sont sources d’aucun problème, certains dentistes recommandent leur extraction chirurgicale pour éviter d’éventuels problèmes futurs. Heureusement, l’extraction des dents de sagesse est une procédure courante qui ne nécessite le plus souvent pas d’hospitalisation et qui est réalisée sous anesthésie locale.